Les Dessins Nomades

Les Dessins Nomades

Disons-le tout de go, il s’agit d’un travail qui, vraiment, ne provoque pas de sentiments mitigés. On aime, on adore, on en est fanatique ou alors on est déstabilisé, interloqué, voire même choqué mais on ne peut avoir une réaction moyenne vis à vis des créations communes de l’artiste peintre Juliette Savaëte et du photographe Frédéric Vignale. Un duo qui fonctionne à deux fois cinquante pour cent d’un travail parfaitement équilibré et dans une énergie fusionnelle.

« Ce travail à quatre mains et au moins autant d’yeux a un titre générique ; les Dessins Nomades. De quoi s’agit-il au juste ? D’un mix entre les deux univers des artistes qui donne des "tableaux" uniques, saisissants de force référentielle, des oeuvres universelles qui touchent le coeur, l’âme, le sacré et la féminité. (liste non exhaustive du champ lexical de l’émotion pure et vraie)

L’originalité de la démarche de ces Dessins Nomades réside de prime abord dans le fait que si Signale fait les photos, le sujet est Savaëte et qu’en plus le travail pictural de Savaëte apparaît sur les "Dessins nomades". Il ne s’agit donc pas d’Autoportraits de l’Artiste Peintre puisque c’est Vignale qui fait la mise en scène à un moment de l’acte créatif où Savaëte n’est que Modèle. »

Ces portraits - qui sont des exemplaires uniques - racontent chacun une histoire différente même s’il y a une grande cohérence et une belle harmonie dans cette première série. C’est un peu comme si toutes ces femmes qui ne sont finalement qu’une seule femme, Juliette Savaëte elle-même étaient un hommage à la Femme avec un grand "F" au delà des cultures, des nationalités, des couleurs et des croyances.

On est dans un travail sur l’identité, sur la féminité, sur la beauté qui prend des formes précieuses, étranges, luxueuses, étonnantes, audacieuses, déstabilisantes parfois mais toujours dans une grande et superbe maîtrise graphique.

On pense évidement à l’Art brut car ces travaux sont exécutés sans retouche, ni trucages ni montages infographiques. On rapproche ces oeuvres, des créations tribales, ethniques, indiennes, arabes. Il y a un lien fort avec les encres, les écritures du monde oriental mais avec une touche occidentale très contemporaine de nos habitudes d’art plastique.

Les dessins nomades sont habités par une poésie unique, envoutante, chaque dessin raconte une histoire belle et complexe et inspirée, sacralisée par la Création.
Cela est dû aux sujets, à la mise en scène iconographique et d’un "je ne sais quoi" qui fait qu’il y a dans ces tableaux figés quelque chose de séculaire, de prenant, de profond, d’un tout, très complet, d’une pertinence forte.
Leur cosmogonie est ouverte, il s’agit d’un message sur l’amour, la tolérance, la compréhension de la différence !

Les artistes préparent un livre et une exposition de ces dessins nomades. Nous suivrons tout cela avec beaucoup d’intérêt. On n’a pas fini d’entendre parlé des dessins nomades de Savaëte & Vignale... qu’on se le dise !


LES DESSINS NOMADES VUS PAR Lauriane Renaud

On pourrait juste dire...
Qu’il est le regard de l’homme.
Qu’elle est la ligne épurée de la femme. Ce serait déjà beau
Mais ce serait moindre
Et finalement tellement en deçà…
Car il n’est pas simplement regard, il est objectif.
Elle n’est pas seulement ligne, elle est plume et encre.
Quand il la capture en traits de lumière
Elle s’en-fuite en sépia.

Vignale et Savaëte
Le Photographe et l’Artiste Peintre.
L’association de deux sensibilités.
La rencontre sublimée sur papier glacé.

Fasciné par son étrange beauté, sa chevelure d’un autre âge, son regard de madone amérindienne, Frédéric la canarde sous tous les angles, comme s’il cherchait à fixer son essence sur la pellicule. A voler son âme.
Juliette, elle, s’approprie et se réapproprie sans cesse l’image immaculée en la peignant. Elle se recouvre de lignes, de chemins anciens et mystérieux. Lui échappe ? Se retrouve ? Retourne aux origines… Une femme, sa femme, toutes les femmes…

Souvent dévêtue, elle se donne et se dérobe, la nudité offerte et voilée par les secrets labyrinthiques et envoutants des sillons obsédants. A la fois toujours la même et infiniment autre, ses photos transformées deviennent tour à tour tribales, sauvages, mystiques.
Juliette, ou la femme qu’un instant nous avons toutes rêvé d’être, au détour d’une ligne ou d’une courbe.

Femme-liane d’une forêt toujours vierge.
Femme-souche aux multiples sillons.
Femme-vinyle au chant secret.
Femme-digitale empreinte d’identité.
Femme-guerrière aux peintures de l’amour…

Lauriane Renaud est écrivain, metteur en scène et comédienne.

Achetez le livre "DESSINS NOMADES" de Juliette Savaëte : https://www.amazon.fr/dp/2956412000/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1524999711&sr=1-1&keywords=juliette+Savaëte

http://www.juliettesavaete.com