Numaniste : le blog d’un jeune naturiste, humaniste cultivé et révolté !

Numaniste : le blog d'un jeune naturiste, humaniste cultivé et révolté !

Le milieu naturiste, appauvri culturellement par son succès commercial, s’enferme dans l’optique : vivons caché pour être tranquille. Alors que Numaniste au contraire, comme vous allez le lire, pense, agit, écrit, débat et se bat pour ses idées généreuses et enthousiastes en s’ouvrant à toutes les réalités sociales et historiques. En plus, il proclame Elysée Reclus comme l’un de ses héros de l’émancipation ! Près de 1000 personnes le suivent régulièrement chaque jour sur leur écran. Alors pourquoi pas vous ? Si la curiosité de découvrir un naturisme fraternel vous titille le clavier, cliquez sans hésiter sur son blog. Agréables lectures par avance garanties, de qualité à propos de ses réflexions bien senties.

Le Mague : Franchement, en tant que jeune tu dénotes vraiment dans le petit monde propre sur lui du naturisme, par ta culture, tes engagements et ton ouverture d’esprit. La richesse de ton blog en est la preuve flagrante. Tout d’abord, qu’est-ce que être un jeune naturiste en 2012 selon toi et en quoi ça consiste ?

Numaniste : Tu sembles très négatif vis-à-vis du mouvement naturiste en tout cas pour ce qui est de ta question, je ne sais pas si je dénote mais il est certain que pour moi le naturisme doit s’accompagner d’un engagement philosophique voir politique. Etre jeune naturiste aujourd’hui, peut être que c’est cela ; pratiquer le naturisme en cherchant à lui redonner un sens, ne pas le réduire à la nudité collective et chercher en quoi c’est un plus voire une alternative dans le monde ou nous vivons.

Le Mague : En créant le 10 août 2010 ton blog, était-ce justement en réponse au vide sidéral des médias naturistes sur les questions qui te touchaient ou est-ce pour d’autres raisons  ?

Numaniste : J’avais une foule de réflexions sur les enjeux autour du naturisme, il fallait que je les communique. Il existe d’autres bons sites internet sur la question mais il est vrai qu’à l’époque, je ne trouvais pas de sites qui correspondaient à ma vision du naturisme. Tous les sites naturistes sont complémentaires et intéressant à partir du moment où ils portent une réflexion sur notre pratique.

Le Mague : L’histoire actuelle du naturisme renie les combats libertaires et spirituels des pionniers de ces mouvements révolutionnaires. De nos jours, le naturisme consiste à seulement prôner un hédonisme consumériste des corps nus en société qui rapportent beaucoup de blé. Qu’est-ce que tu en penses ?

Numaniste : Nous sommes plusieurs jeunes naturistes sur internet, à chercher à comprendre l’intérêt du naturisme au delà de la nudité et du bien être qu’elle procure. Réduire le naturisme à la nudité en collectivité, c’est occulter la dimension humaniste, subversive et révolutionnaire du naturisme. De même, considérer la nudité comme une simple liberté individuelle ou une fin en soi, c’est oublier qu’elle est le moyen nécessaire pour créer une nouvelle interaction entre les Hommes. Sans vêtements, nous sommes plus humbles, plus proche de l’égalité, moins agressifs que dans la société. Le naturisme ce n’est pas la liberté d’être nu ou pas, c’est la nécessité de l’être pour atteindre un autre niveau de relation sociale. De nombreux naturistes connaissent et font connaitre cette histoire, je pense par exemple aux sites « vivre d’abord l’ANEP » ou au site de l’association naturiste phocéenne… mais il y en a d’autres.

Le Mague : Les 3 N de ton blog : Nu, Nature et Naturisme, n’est-ce pas superflu en période de crise économique et sociale qui dure depuis près d’un demi-siècle et en quoi les trois N pourront y remédier ?

Numaniste : Nous parlons des 3N de mon blog ou des 3A des agences de notations ? J’aime beaucoup m’investir dans le naturisme, je ne me tourne pas vers celui-ci pour régler les graves problèmes économiques dans lequel le monde capitaliste nous plonge. Nous avons besoin de syndicats et de partis ouvriers pour renverser ce système économique inégalitaire. Le naturisme, par contre, porte en lui des éléments progressistes qui sont en opposition avec les dogmes archaïques et réactionnaires véhiculés dans notre société. Dans une société réellement démocratique, sociale et égalitaire, que j’appelle de mes vœux, le naturisme pourra se développer à une plus grande échelle.

Le Mague : Dans les catégories de ton blog, on trouve des thématiques toujours absentes chez les médias naturistes. Je pense particulièrement à celles de liberté et humanisme et le nu revendicatif. Tu peux nous expliciter la raison de ce vide abyssal ?

Numaniste : Avant d’être naturiste, je rejetais les visions rétrogrades du corps véhiculés par les grandes religions. Je n’aimais pas que la nudité soit toujours réduite à la sexualité et, pire, à la pornographie. C’est réflexion théorique qui m’a conduit vers la pratique de la nudité naturiste. Je pense qu’une majorité des naturistes réfléchissent aux questions de liberté et d’humanisme que le naturisme apporte. Je pense que le problème de cette absence se pose plus dans des structures touristiques ou dans des revues naturistes. La nécessité commerciale engendre sans doute le besoin de ratisser large et du coup la nécessité de paraitre consensuel. C’est dommage car à long terme, le naturisme perd de sa puissance et on voit même des touristes qui viennent dans les centres naturistes pour ne pas y respecter la nudité.

Le Mague : Encore plus étrange cette fois dans tes liens non naturistes, on entre dans une auberge espagnole festive qui embrase différents mouvements de revendications en actes qui vont du Planning familial à des sites féministes, à la Libre pensée, aux anars, aux marxistes… ? Toi qui es féru de sciences sociales, peux-tu nous dire si à un moment donné dans l’histoire de l’humanité, au moins l’un de ces courants a libéré par le naturisme les corps et les consciences ?

Numaniste : Oui, c’est vrai. Avec cette rubrique, j’essaie d’élargir les réflexions présentes sur mon blog. Il s’agit de sites souvent subversifs liés au mouvement ouvrier, à la philosophie des lumières et à l’égalitarisme. Sans partager l’intégralité de ce qui est publié sur ses sites, j’ai beaucoup de respect pour ses courants. Il va de soi que sans marxistes, anarchistes, féministes et libres penseurs, nous ne serions pas dans le même monde ; pas de congés payés, pas d’acquis sociaux, pas d’écoles gratuites et obligatoires, pas de retraites, pas de sécu, pas de libertés individuelles et collectives, pas de réflexions sur la liberté, pas de laïcité… Le mouvement naturiste n’existerait pas non plus. Pensons par exemple, à des personnages comme Elysée Reclus ; Anarchiste, libre penseur, militant de la première internationale des travailleurs et naturiste qui a contribué, du moins en France à la libération des corps et des consciences.

JPEG - 153.8 ko

Le Mague : Quels rapports entretiens-tu avec les autres jeunes naturistes qui contrairement à toi n’ont pas vraiment de conscience politique ?

Numaniste : Je te trouve dur. Je pense, au contraire, que l’immense majorité des jeunes dont les jeunes naturistes ont une forte conscience politique. De par la situation dans laquelle la jeunesse est plongée, il est impossible de ne pas avoir une conscience politique. Les mouvements de jeunes lycéens, étudiants, jeunes chômeurs et travailleurs des dernières années en France et partout dans le monde montrent qu’il y a une conscience politique puissante. La jeunesse a, par contre, une défiance vis-à-vis des syndicats et des partis, ce qui peut se comprendre, mais sans organisation, la lutte est très difficile voire impossible. Voilà le paradoxe. Quand je discute avec d’autres jeunes naturistes, nous avons régulièrement des discussions politiques et philosophiques. Cette réflexion n’apparait peut être pas dans les revues naturistes (c’est dommage) mais elle existe.

Le Mague : Dans ta vie courante, en quoi ton vécu naturiste change tes représentations sociales avec autrui ?

Numaniste : Effectivement, on a beau ne pouvoir être nu que quelques semaines par an, nous sommes naturistes toute l’année. Je pense que le naturisme a changé mon rapport au corps, le mien et celui de l’autre. Assez complexé, il y a encore quelques années, je m’assume mieux maintenant. Au même moment, je suis devenu moins critique vis-à-vis de l’autre. Je suis moins dans le jugement d’autrui et mes relations sociales s’en trouvent enrichies. Je suis devenu aussi plus sensible aux questions d’égalité sexuelle ; je ne serais dire pourquoi, peut être que la nudité en collectivité, nous fait percevoir les points communs entre tout être humain, plutôt que les différences. Voir les corps nus des hommes, des femmes, des enfants, des vieux, des maigres, des plus gros… etc… en étant soi-même nu, c’est prendre conscience de nos points communs, de nos fragilités communes, c’est s’accepter et accepter les autres physiquement et humainement.

Le Mague : Tu ne trouves pas que cette sacrés fumisterie sémantique qui consiste à prôner dans l’idéologie de la FFN (fédération française de naturisme), le fait que lorsque des personnes vivent entièrement nue en société, cela produirait comme un miracle qui leur enlèverait toute appartenance sociale en gommant de fait les inégalités entre les individus ? Alors que Bourdieu a prouvé que l’on porte toujours en soi les marques de son appartenance sociale !

Numaniste : C’est une formule et comme toute formule, c’est vrai et c’est faux à la fois, d’ici à parler de fumisterie… Je n’irais pas jusque-là. Je pense que la nudité atténue les différences de classe le temps des vacances au centre, mais la seule chose qui puisse les abolir vraiment, c’est précisément la lutte des classes. La nudité confère une situation proche de l’égalité dans le centre naturiste, mais il n’empêche que je n’ai pas les moyens d’aller dans tous les centres et que je n’ai pas non plus les moyens de profiter de la nudité dans mon jardin puisque je vis en HLM !

Le Mague : Tu donnes le lien de la FFN (fédération française de naturisme) qui n’a pourtant pas un esprit très libre de part aussi une classe d’âge périmée qui gouverne sa destinée et qui vit sur ses acquis. Comment la perçois-tu et comment expliques-tu qu’il n’existe qu’une seule fédération qui gomme toutes les autres aspirations à un nouvel air frais ?

Numaniste : Je n’ai pas ton ressentiment vis-à-vis de la FFN. Je n’ai pas non plus ton expérience et je ne milite pas, pour l’instant, dans des instances naturistes. Dans l’idéal tous les naturistes devraient être dans une seule et même fédération, ce qui ne devrait pas empêcher le renouvellement des adhérents, le renouveau, ni la confrontation des idées. Pour ma part, je me sens plus utile avec mon blog pour l’instant. J’aime à croire qu’il aide le mouvement naturiste dans son ensemble. Je sais que des naturistes partagent mes points de vue, je sais que d’autres les rejettent. Je respecte, y compris, ceux qui ne pensent pas comme moi, mais je n’ai pas besoin d’être consensuel. Pour ce qui est de la FFN, je pense que je prendrais bientôt ma carte même si j’ai des désaccords.

Le Mague : Quel est le lectorat qui t’es fidèle sur ton blog et quels rapports entretiens-tu avec lui ?

Numaniste : Apres bientôt deux ans d’existence ; entre 950 et 1200 visiteurs viennent chaque jour sur mon blog. Je sais grâce aux commentaires que des lecteurs me suivent régulièrement. J’ai même depuis sympathisé et rencontré certains d’entre eux en centre !
99% des commentaires sont positifs et m’encouragent à continuer, certains lecteurs m’envoient même des suggestions pour le blog. Les lecteurs sont souvent des naturistes mais je sais que de nombreux non-naturistes (pas encore naturistes) viennent sur le blog. J’ai reçu quelques témoignages de personnes qui se sont lancées, en partie, grâce aux blogs. Mon blog m’a aussi aidé à gagner des amis au naturisme en leur faisant lire des articles, souvent il ne me restait plus qu’à les inviter un week-end !

Le Mague : Un monde naturiste et humaniste sera-t-il possible de réaliser et vive un jour où est-ce une fabuleuse utopie ? Quelles seraient les conditions de son épanouissement ?

Numaniste : Pour moi, toute lutte pour l’émancipation des êtres humains est d’abord et avant tout, une lutte contre l’exploitation capitaliste. Voilà ma priorité ; que les Hommes vivent égaux, qu’ils vivent dignement dans des conditions matérielles correctes, qu’ils aient accès à l’instruction, à la santé, aux loisirs, à la culture… Dans ses conditions, toute avancée progressiste de l’humanité est possible.

Le Mague : Si tu as un souhait à formuler au sujet de ton blog, vas-y !
Numaniste : Mon blog connait un tel succès, qu’il a déjà dépassé toutes mes espérances ! Mon souhait le plus cher est : continuer à convaincre de plus en plus de monde au naturisme !

Le facebook de Numaniste : http://www.facebook.com/pages/Nu-Nature-et-Naturisme-pour-un-21%C3%A8me-siecle-humaniste-et-naturiste/122630887795542